Tomette

Date : 2015
Contact(s) :
tomette.collectifbam.fr
Lieu(x) : Paris
Thème(s) : Outil, pratiques collaboratives, ateliers, co-conception
Domaine(s) : Design d’outil, design d’atelier
Lien(s) : TwitterLinkedIn

La Tomette est un projet menée par le Collectif Bam depuis 2015 qui interroge les outils de design. Ce projet débouche aujourd’hui sur la conception et la commercialisation d’un outil de projection et de visualisation des échanges en ateliers de collaboratifs. Sans méthodologie préétablie, il s’adapte à touts le sujets et à toutes les méthodologies d’ateliers.

Contexte

Au quotidien, j’ai été amené au sein du Collectif Bam à collaborer avec différents clients et partenaires d’horizons disciplinaires variés (des développeurs, des ingénieurs, des experts, des consultants, des avocats, des citoyens, des collectivités locales… ). Afin de faciliter l’échange d’informations, le cadrage des idées, la visualisation des données, notre studio a réalisé des objets intermédiaires, des objets qui ponctuent chaque projet et qui nous accompagnent tout au long de nos échanges avec nos différents interlocuteurs.

L’utilisation de différents outils de design, comme ceux répertoriés par la plateforme de recherche Service Design Tools, nous permet d’accompagner un projet dans chaque phase de sa conception. Conçus pour répondre à des besoins précis identifiés à des phases précises de chaque projet, ces outils de design (storyboards, fiches personas, cartes contraintes, blueprint…) sont autant de supports qui nous disent d’eux même pour quoi ils sont fait et comment il faut s’en servir 1.

C’est face à ce constat que nous nous sommes interrogés : ces outils dont les usages sont prédéfinis ne se révèlent-ils pas contraignant dans la pratique de nos projet de design ? Leur utilisation à toutes les occasions ne représente-t-elle pas un risque d’uniformisation de nos processus de conception ? Quelle est la place de la surprise et des déroutes ?

Le Projet

L’enjeu pour le Collectif Bam est alors de créer un outil qui ne contraigne pas à une pratique prédéfinie et qui ne dirige pas la création mais qui accueille plutôt les différents usages et pratiques d’ateliers de co-création. Comment créer un outil ouvert et libre de méthodologie ? Comment concevoir un objet appropriable selon différents contextes ?