Charte du Collectif Bam

La charte du Collectif Bam est un document écrit présentant les sujets, les intentions et les pratiques adoptés par les adhérents du collectif. Tel un manifeste, ce texte décrit la philosophie du groupement et fédère les membres sur des valeurs communes.

 

Sujets

Le Collectif Bam travaille sur la révolution numérique, sur la transition écologique, ainsi que sur leur convergence.
Les sujets du Collectif Bam sont les objets de design sur lesquels il travaille. Ces objets de design se distinguent en deux catégories : les objets physiques et les objets théoriques. Le Collectif Bam identifie et choisit les objets de design sur lesquels il souhaite travailler, qu’ils soient physiques et/ou théoriques. Les objets de design sur lesquels travaille le Collectif Bam peuvent changer après modification de cette charte.

 

Définitions
  • Objets de design :Tout objet qui peut être designé.
  • Objet :Tout ce qui est placé, projeté devant soi. Il peut s’agir aussi bien d’objets physiques (volumes, espaces, images, etc) que d’objets théoriques (ex : thèmes, concepts, etc).

 

Objets théoriques

Révolution numérique & transition écologique
Le Collectif Bam travaille sur deux grandes transformations à l’œuvre dans la société actuelle : la révolution numérique et la transition écologique.

  • Révolution numérique :La révolution numérique est caractérisée par les conséquences de l’apparition du nouveau média, Internet, et d’un nouveau système technique, l’ordinateur et l’électronique, bouleversant l’ensemble de la société et de ses environnements.
  • Transition écologique :La transition écologique et énergétique est caractérisée par le changement climatique et l’épuisement des ressources face à la croissance démographique mondiale, mettant en danger l’ensemble de la société et ses environnements.

La transition écologique connaît sa destination mais ne sais pas comment y parvenir, la révolution numérique fait l’inverse, elle transforme le monde au quotidien mais ne poursuit pas d’objectif collectif particulier. En plus de travailler sur l’une ou l’autre transition, leur intersection est également un terrain de recherche et de travail pour le Collectif Bam, dans la mesure où chacune a besoin de l’autre.

Ces deux transformations impactent profondément le monde (géologiquement, socialement…). Elles touchent un grand nombre de secteurs, comme la culture, la gouvernance, la mobilité, le travail, l’économie, l’éducation et bien d’autres. Elles transforment également la pratique du design. Ces deux transitions génèrent des problèmes, dans chacun de ses secteurs, que le Collectif Bam nomme des thèmes.

 

Objets physiques

Matière, matériau, matériel
Le Collectif Bam travaille également sur des objets physiques afin de concevoir des expériences, des espaces, des messages et des produits. Qu’il s’agisse de matière, de matériau et/ou de matériel, ces objets forment les environnements de toutes activités. Connaître les caractéristiques techniques, les possibilités technologiques, le coût, les moyens de production, … les connaissances, politiques, économiques, sociales, technologiques et écologiques des objets sont essentiels pour mener le travail du designer. Le Collectif Bam travaille donc continuellement sur l’enrichissement de sa propre culture des objets.

 

Intentions

Le Collectif Bam conçoit des objets praticables et perceptibles. Les premiers ont un design qui peut-être pratiqué. Ils sont par exemple réglables et modifiables. Les seconds ont un design qui peut-être perçu. Les choix de conception sont par exemple lisibles et visibles.
Les intentions du Collectif Bam sont les effets de design pour lesquels il travaille. Ces effets de design se distinguent en deux catégories : la praticabilité et la perceptibilité. Le Collectif Bam identifie et choisit les effets de design pour lesquels il souhaite travailler, qu’ils s’agissent de praticabilité et/ou de perceptibilité. Les effets de design pour lesquels travaille le Collectif Bam peuvent changer après modification de cette charte.

 

Définitions
  • Effets de design : Tout effet généré sur et par un objet designé.
  • Objet praticable :Un objet praticable est un objet qui a la capacité à être pratiqué par une ou des actions exercées par l’homme sur lui grâce à la connaissance qu’il en a. C’est un objet dont on peut faire attention, dans son sens pratique.
  • Objet perceptible : Un objet perceptible est un objet qui a la capacité à être perçu par l’expérience sensible et en faire une connaissance. C’est un objet dont on peut porter attention, dans son sens perceptif.
  • Design-able :(comp. de ital. disegno, dessin, dessein et du lat. albus, blanc) Adj. Qui caractérise la praticabilité du design d’un objet. Un objet design-ableest un objet qui a la capacité à être (re)design-é. Il s’agit par exemple d’un objet réglable et modifiable.
  • Design-ible :(comp. de ital. disegno, dessin, dessein et du lat. -ibilis, qui est) Adj. Qui caractérise la perceptibilité du design d’un objet. Un objet design-ibleest un objet dont le design peut être perçu. Il s’agit par exemple d’un objet dont les choix de conception ou son processus sont lisibles et visibles.

Le Collectif Bam crée parce qu’il se soucie du monde. Il conçoit des objets proposant des expériences souhaitables et soutenables, qui invitent les individus à prendre soin de leurs environnements. Le Collectif Bam tente de produire des objets dont les individus peuvent se soucier. Pallier aux situations d’incurie en faisant du droit à l’attention, une affaire propre au design, tel est l’intention du Collectif Bam.

 

Praticabilité

Faire attention
La praticabilité est l’un des deux axes intentionnels de travail du Collectif Bam. Elle se manifeste dans l’objet réalisé et se met en œuvre dans la pratique de design. La praticabilité est la capacité d’un objet à être soigné par une ou des actions exercées par les individus sur lui avec la connaissance qu’ils en ont. Un objet n’est praticable que lorsqu’il permet aux individus de lui faire attention, ou du moins à une de ses parties. Par cette marge de manœuvre, l’objet praticable invite à la réparation, à la modification, à l’amélioration, au bricolage, au démontage, au détournement, … bref à l’exercice même du droit à l’attention pratique. Ces objets peuvent alors accueillir des pratiques inattendues, non prévues d’avance. De ces interventions, ils changent ce qu’ils sont, ce qu’ils ont, ce qu’ils font, etc. Le design de ces objets est de ce fait perpétuellement praticable. Ils sont design-ablespar leur capacité à faire leur design.

 

Perceptibilité

Porter attention
La perceptibilité est l’un des deux axes intentionnels de travail du Collectif Bam. De même que la praticabilité, elle paraît aussi bien dans l’objet que dans la pratique de design. La perceptibilité est la capacité d’un objet à être perçu par l’expérience sensible et à en faire une connaissance. Un objet n’est perceptible que lorsqu’il permet aux individus de lui porter attention, ou du moins à une de ses parties. L’objet perceptible invite à l’identification, la compréhension, l’analyse, l’observation, la prise de connaissance, la présentation, … bref à l’exercice même du droit à l’attention perceptive. Ces objets peuvent alors accueillir des regards inattendus, non prévus d’avance. Ils présentent ce qu’ils sont, ce qu’ils ont, ce qu’ils font, etc. Le design de ces objets est de ce fait perceptible. Ils sont design-iblespar leur capacité à présenter leur design.

 

Pratiques

Le Collectif Bam travaille les environnements par la transdisciplinarité, en mutualisant plusieurs pratiques et en les croisant avec d’autres disciplines. Le Collectif Bam crée des outils de design et conçoit des projets qui vivent avec leurs contextes.
Les pratiques du Collectif Bam sont les pratiques exercées avec les objets avec lesquels il travaille. Ces pratiques sont multiples et forment l’existence et l’essence d’objets physiques et théoriques. Le Collectif Bam identifie et choisit les pratiques avec lesquels il souhaite travailler. Les pratiques avec lesquels travaille le Collectif Bam peuvent changer après modification de cette charte.

 

Définitions
  • Design :Activité regroupant toutes pratiques de conception d’objet.
  • Pratique :Actions exercées par l’homme avec la connaissance qu’il en a. Contrairement à un usage ou une fonction, une pratique est une conduite où le praticien exerce une ou des actions avec un ou plusieurs objets.
  • Existence :L’existence d’un objet est ce qu’il est hors de soi, ce qu’il est dans l’espace.
  • Essence :L’essence d’un objet est ce qu’il est en soi, ce qu’il est dans le temps.

 

De la transdisciplinarité

Le Collectif Bam tient à améliorer et à ouvrir les pratiques de design, afin de travailler au mieux ses sujets et intentions. La transdisciplinarité est une démarche consistant à échanger et adopter des savoirs. Elle s’entend comme une posture de travail, qui mêlent différentes pratiques, disciplines et d’autres activités sur un même objet, alimentant les connaissances et la pratique de chacunes d’elles.

Premièrement, le Collectif Bam croise le design avec d’autres pratiques, activités et disciplines, hors de son propre champ, afin de proposer des objets inscrits dans les intentions du Collectif Bam. De nombreuses pratiques, plus ou moins connus, peuvent alors se manifester. Par exemple, le design fiction est une pratique émergente de l’inspiration réciproque du design produit et de la science fiction pour penser le futur et le présent.

Deuxièmement, le Collectif Bam croise les pratiques de design entre elles, afin de les améliorer et les ouvrir à des méthodes et savoirs. Les pratiques de design sont par exemple, le design graphique, design de produit, design d’espace, design d’interfaces, design management, etc. Ces pratiques sont alors multiples et s’enrichissent mutuellement. Par exemple, les méthodes du design graphique, tel que la conception d’une charte graphique, peuvent améliorer la pratique même du design de produit et d’interface.

 

Faire avec

Le Collectif Bam réalise chaque projet avec son environnement. Les objets qu’il produit sont créés avec ce qui l’environne. Une étude de l’environnement du projet est donc nécessairement préalable pour débuter un projet du Collectif Bam. Les informations recueillies peuvent être politique, économique, sociale, technologique, écologique, légale, etc. Le Collectif Bam analyse l’environnement et questionne les problèmes de chaque projet.

Le Collectif Bam travaille également la pratique de design de chaque projet, pratique qui se réalise aussi avec ce qui l’environne. Des méthodes et outils peuvent aider à mener à bien ce travail.

Ces pratiques sont perceptibles par les individus et collectifs, ou du moins par ceux qui travaillent avec le Collectif Bam. Par exemple, les projets sont documentés avec leurs diverses versions et plans de conception, et les objets de commerce tels que les devis présentent les différentes étapes du projet. Dans un souci de transparence et de transmission, les outils et méthodes du Collectif Bam sont toujours à minima perceptibles et au mieux praticables.

Paris, octobre 2017.
Texte rédigé en collaboration avec Thomas Thibault.