DU DESIGN POUR UN MONDE SOUHAITABLE

En 2013, j’ai co-fondé avec Thomas Thibault le Collectif Bam, un groupe de designers engagés sur les pratiques numériques et collaboratives. Cette équipe est composée de designers, de chercheurs, de graphistes, de développeurs et bricoleurs. Nous créons des objets, des espaces, des services et diverses applications proposant des expériences souhaitables et soutenables… qui invitent les individus ou collectifs à prendre soin de leurs environnements.

Pour nous, le droit à l’attention est une affaire propre au design ! Nous créons parce que nous nous soucions de notre monde, et nous créons des objets dont nous pouvons tous se soucier. Alimentaire, mobilité, éducation, politique, énergie… quel que soit le terrain, notre philosophie de conception s’applique et se manifeste par l’objet, l’espace, le service, le graphisme ou même les outils créatifs d’atelier.


DESIGN, ATTENTION ET EXPÉRIENCE DU SOUCI

De ces quelques mots, vous comprendrez sûrement que le design est le cœur d’activité, le noyau dur, la discipline du Collectif Bam. Nous sommes et nous nous présentons comme designers. Ce que nous faisons : Nous créons de l’objet ! Pour faire vite, nous entendons par design, une pratique de conception. Nous faisons de la forme ! Ceci étant dit, cette courte phrase “Du design pour un monde souhaitable”, qui reste volontairement libre d’interprétation, affirme au moins, en tout cas selon nous, que le design tient à la possible expérience du souci. Si nous défendons l’idée que nous pouvons souhaiter autre chose, c’est parce que nous pouvons au moins se soucier du monde dans lequel nous vivons. C’est pourquoi, nous pensons que le design est une pratique individuelle et/ou collective qui consiste à prendre soin des environnements, à soigner les défiances de notre monde. Mais l’acte de soigner et de faire attention suppose alors l’acte de porter attention à ce qui nous entoure. Par conséquent, nous admettons que la possibilité d’identifier des défiances se lie in fine à l’accueil de l’attention, bref au droit à l’attention. Nous affirmons, plus radicalement, que nous luttons contre des situations d’incurie. C’est ainsi que le Collectif Bam fait du droit à l’attention une affaire propre au design.


DESIGN, PRATIQUE ET CONDUITE

Nous concevons ou cherchons à concevoir autant que possible, des objets qui ne nous assignent pas à des usages prescris et déterminés, mais des objets que nous, individus et/ou collectifs pouvons pratiquer ! Nous sommes attachés et particulièrement soucieux de la relation et des interactions entre les personnes et les objets. Nous créons des objets où chacun peut au moins avoir la possibilité de les pratiquer. Des objets dotés d’une capacité d’accueillir notre volonté d’échanger avec eux… notre intention de les pratiquer. Conduire quelque chose, c’est aussi se conduire soi-même, se conduire dans nos environnements.